Ma charte déontologique

  • Le secret couvre tout ce qui est vient à la connaissance de l’hypnothérapeute dans l'exercice de sa profession, non seulement ce qui lui a été confié mais aussi ce qu'il a vu, perçu, entendu, compris ou ressenti. Il a l’obligation de poursuivre au mieux les intérêts de son client, avec pour seules limites, celles que la loi lui impose.

  • L'hypnothérapeute refuse d'intervenir dans tous les cas où l'intérêt d'autrui lui apparaît menacé, en particulier dans toute intervention susceptible de favoriser l'assujettissement d'un individu.

  • L'hypnothérapeute s’engage à ne jamais soumettre la personne humaine à un objectif qui lui serait étranger ou qui serait celui d’une politique commerciale.

  • L'hypnothérapeute s’engage à respecter et à promouvoir l’autonomie, la dignité humaine, la liberté de chaque individu, ainsi que tous les droits inhérents à la nature humaine, les équilibres complexes de la personne dans sa réalité environnementale, physique, psychique et spirituelle.

  • L'hypnothérapeute se positionne comme un simple guide s'appuyant uniquement sur les savoirs, connaissances, capacités apprentissages et parcours de vie de la personne à défaut de tout autre. Il s’engage également à n’avoir aucun jugement et à n’en donner aucun, l’hypnose par définition n’est que suggestions pour ouvrir « le champ des possibilités ». Sa démarche s’inscrit dans un domaine où la conscience est en constante relation avec un « inconscient ».

  • L'hypnothérapeute s’engage à la prise en compte essentielle de cette difficulté/richesse de l’individualité humaine.

  • L’hypnothérapeute s’applique à n’exercer en aucune façon de pression physique, biologique, psychique, morale ou spirituelle, induisant une limitation de la volonté propre des bénéficiaires.

  • L'hypnothérapeute se réserve le droit de refuser de prendre en soin certains profils de patients (sujets psychotiques, problèmes cardiaques...)

  • L’hypnose est utilisée en complément de votre suivi médical sans jamais s’y substituer.